Le printemps

Le printemps

10/04/2020
|

Au printemps, la nature démarre un nouveau cycle et il en est de même pour votre organisme. 

 

Si, selon le calendrier occidental, le printemps débute fin mars ; en médecine chinoise, il commence dès l'arrivée des premiers crocus soit début février. Selon la médecine chinoise qui prend en compte l'horloge biologique, le printemps est un moment propice à la régénération, l'énergie yang augmente et l'énergie yin diminue. En effet, le printemps est une période de transition où le mouvement de la nature est vigoureux, où la nature s'éveille et où la sève commence son ascension dans les végétaux.

 

Pour notre organisme, le printemps est propice à expulser une partie des toxines supportées par le corps pendant les périodes froides. On ressent le besoin de sortir et comme l'envie d'un grand nettoyage de printemps.

Cependant, la montée en puissance de l'énergie du foie (selon la médecine chinoise) doit être maitrisée pour éviter une trop grande fatigue, une irritabilité voire un état dépressif accentués par le changement d'heure. Aussi, commencez par tempérer votre énergie en pratiquant des exercices de relaxation (méditation, yoga...), de respiration (cohérence cardiaque, respiration au carré) et de contact avec la nature. Vous pouvez par exemple, marchez pieds nus dans la rosée du matin pour privilégier un contact avec la nature et ressentir son effet positif sur le moral et le lâcher-prise.

 

Profitez également de cette période pour redécouvrir la nature au travers des balades en forêt ou en campagne.

 

En hiver, le corps comme la nature se met en hibernation, on se recentre et se renferme sur nous afin de faire face à une plus forte pollution extérieure et à « l'attaque » des nombreux pathogènes.

L'hiver est aussi synonyme d'une baisse de l'activité physique ; l'alimentation est énéralement plus riche car plus réconfortante en ces froides périodes et l'organisme manque souvent de minéraux essentiels. Les toxines s 'accumulent peu à peu et la fatigue s'installe d'où l'intérêt de débuter une détoxification de l'organisme pour vous redynamiser et entamer la belle saison en pleine forme. Les bienfaits de cette détox de printemps seront une diminution de la fatigue  mais également une amélioration de la qualité de la peau, des troubles digestifs et de  l'humeur.

 

Lorsque les températures s'élèvent et que les variétés de fruits et légumes s'enrichissent, il est plus facile de changer son alimentation en priorisant les aliments plus sains, moins riches en gras et en sucres. Rien qu'en réduisant les apports caloriques et en mangeant plus de fruits et légumes, vous commencez déjà votre détox !

 

Pour optimiser votre cure de détox, vous pouvez vous aider par une cure de bouleau.

Vous trouverez cette plante sous différentes formes galéniques dans les pharmacies et magasins BIO : quelles sont les bienfaits du bouleau et comment utiliser la sève, les extraits de feuilles ou d'écorce ?

Sainte Hildegarde, abbesse allemande du XIIe siècle fût l'une des premières à s'intéresser aux propriétés curatives du bouleau en révélant l'action cicatrisante des fleurs utilisées en cataplasme sur les plaies.

On sait aujourd'hui que la sève, l'écorce, les jeunes pousses et les feuilles sont un trésor pour la phytothérapie pour leurs actions dépuratives et diurétiques. Les principes actifs présents dans le bouleau stimulent le foie et les reins et contribuent à l'élimination des déchets organiques et des toxines accumulés durant l'hiver.

Un drainage utilisant l'une des parties du bouleau est particulièrement indiqué pour les personnes souffrant de rhumatisme inflammatoire ou d'hyperuricémie (responsable de la « goutte »). De plus, de part son action reminéralisante, le bouleau permet de préserver le capital osseux, assouplir les articulations et redonner de l'énergie aux organismes fatigués à la sortie de l'hiver. Enfin, le bouleau peut être préconisé dans certaines dermatoses « sèches » de type eczéma sec ou psoriasis.

On récolte la sève lorsqu'elle ascendante, c'est à dire au printemps. La sève de bouleau se présente comme de l'eau au goût légèrement sucré.

Une cure efficace doit durer au moins 3 semaines à raison de 150 à 250 ml par jour le matin à jeun.

Vous trouverez également en magasin bio ou pharmacie du jus de bouleau qui est obtenu à partir des feuilles de bouleau. Ce jus est intéressant pour le drainage des toxines mais est moins riche que la sève en minéraux et oligo-éléments, il n'est pas conseillé pour favoriser le confort articulaire.

Les feuilles de bouleau peuvent être également utilisées en infusion à raison de 40g pour 1 litre d'eau à infuser 10 minutes : 3 tasses par jour entre les repas.

La décoction d'écorce se prépare en mettant une cuillère à thé de poudre d'écorce dans 200ml d'eau que l'on fait bouillir, il faut ensuite stopper la source de chaleur, couvrir et laisser infuser 5 minutes.

On consommera une tasse avant les repas.

On trouve également le bouleau sous forme de bourgeons ; le nombre de gouttes sera à adapter selon les indications du laboratoire (généralement 5 à 15 gouttes par jour) à prendre en dehors des repas pendant 3 semaines.

 

Ces conseils sont bien sûr des indications qu'il convient de faire personnaliser auprès de votre thérapeute et ne se substituent pas à un traitement allopathique !

Marie LECLERCQ 

Naturopathe et Docteur en Pharmacie

Ajouter à ma liste d'envies

Avis