Retour sur le SIAL 2018

Retour sur le SIAL 2018

8/11/2018
|

Le SIAL, salon international de l’alimentation, s’est tenu du 21 au 25 octobre 2018 au parc des expositions de Villepinte, dans le nord de Paris. Ce sont 7.200 exposants venus de 119 pays du monde qui ont présenté cette année, leurs innovations culinaires.
Nous avons voulu partager avec vous nos coups de coeur de cette édition 2018.

Avant toute chose nous vous proposons un rapide tour d’horizon de ce salon 2018.



Les préoccupations centrales que l’on retrouvait cette année étaient celles du consommateur, le bien-être environnemental et animal. En effet les consommateurs d’aujourd’hui veulent une cuisine plus saine qui ne néglige pas le goût, la transparence sur la provenance de ce qu’ils mettent dans leurs assiettes et une alimentation avec un impact environnemental le plus positif possible. C’est d’ailleurs pour cela que le soja, trop associé à une culture faisant appel aux OGM, était le grand absent du salon au profit des légumineuses. Elles ont été les stars du SIAL 2018. Leur culture est bonne pour les sols et pour les hommes car elles sont très riches en fibres et en protéines, bonne alternative à la viande dont la consommation est en baisse.

La tendance est également à des repas plus légers compensés par du snacking sain comme avec ces nouvelles sucettes 100% fruits lyophilisés.     

On a pu noter un élan d'adaptation des produits aux flexitariens, végétariens, véganes ou allergiques (gluten, soja, lactose…), avec des produits 100% végétaux comme une pâte à pizza à base de choux-fleur et sans gluten, ou des glaces à la sève de bouleau sans lait mais riches en calcium et magnésium, ou encore des fromage goûteux mais sans lait car à base de fermentation de protéines végétales. On a aussi pu voir ces innovations qui proposent une alternative pour consommer des fruits et légumes comme les chips d’artichauts, les lentilles et pois chiches en forme de riz des italiens de More Than Rice, ou les tablettes de légumes 100% naturelles, idéales pour réaliser des sauces, sans oublier les fameuses sucettes de fruits.  

Certaines start-up françaises ont particulièrement été remarquées. C’est la cas de Kokiriki qui proposent des produits aux apparences trompeuses de charcuterie mais à base de quinoa,d’huiles végétales, d’algues et autres protéines, sans soja ni gluten; et de Hari&co (http://www.hari-co.fr) qui vend déjà chez Franprix et peut-être bientôt chez Leclerc, des boulettes aux haricots rouges et des steaks aux lentilles vertes.

Linkee quant à elle dit stop au gaspillage des supermarchés en leur proposant de récupérer les produits à dates de péremption courtes pour que des livreurs bénévoles (inscrits via une appli) les livrent à des associations caritatives. Lancée en 2015 uniquement à Paris, comptant déjà 1.000 livreurs bénévoles, la start-up est bien décidée à se développer.

On pouvait, enfin, retrouver Prêt à pousser (https://pretapousser.fr)  qui, après avoir proposé le bac de culture de champignons à domicile, nous offre la possibilité de cultiver notre potager à deux pas de nos casseroles avec un système de pots à suspendre. Cette start-up surfe sur une autre des grandes  tendance de ce salon, le rejet de la production industrielle au profit du “faire chez-soi”.

Ajouter à ma liste d'envies

Avis

Vous pourriez aussi aimer

Tous nos articles

Applis de restos véganes, végétariens, végétaliens

12/11/2018
|
Que l’on soit végétarien, végétalien ou encore végane, cela peut devenir un vrai casse-tête de trouver l’établissement adapté pour se faire un bon resto. L’équipe de MyVeggie a testé pour vous ces applis smartphone qui,...